ZOOM METIER : Le bureau d'étude thermique

Dans un souci d'information client, Langlois Constructions remet une fiche de synthèse en début de projet et à réception des travaux, le bilan complet de l'étude thermique.

Stéphane AUGEARD, du bureau AFERE, répond à 3 questions : 

=> Pourquoi une étude thermique ?

=> Que prend elle en compte ?

=> Evolution de la règlementation, quels vont être les changements ?

 


Pourquoi une étude thermique ?

Suite au Grenelle de l'environnement de 2007, la France s'est engagée à diviser par 4 ses émissions de gaz à effet de serre à l'horizon 2050. La règlementation thermique actuelle RT 2012 est née de cet engagement.

 

Applicable pour toute construction neuve chauffée depuis le 1er janvier 2013, elle consiste à limiter la consommation énergétique d'un bâtiment à une valeur maximale autorisée, suivant des critères géographiques et d'usage de la construction (par exemple 45 kWh/an/m² pour une maison individuelle en Occitanie).

 

Elle oblige également à recourir aux énergies renouvelables dans le résidentiel.

 


Que prend-elle en compte ?

En premier lieu, elle prend en compte le niveau de performance de l'enveloppe déperditive du bâtiment, murs, menuiseries, plafonds et planchers. Sans oublier le traitement des ponts thermiques.

 

Les valeurs calculées sont fonction des constituants de ces parois, de leurs résistances thermiques, de leurs épaisseurs, mais aussi de la conception et de l'orientation du bâtiment. Il est important de comprendre qu'une maison bien conçue et bien orientée est de ce simple fait plus économe en énergie pour assurer son confort.

 

C'est pourquoi une concertation avec le constructeur et le maître d'ouvrage est primordiale pour être à leur écoute, les accompagner et optimiser les choix. La consommation calculée va être également dépendante des systèmes de chauffage, de production d'eau chaude et de ventilation des locaux. L'étude thermique va permettre de les dimensionner en modèle et puissance.

 

J'aime à dire qu'il ne faut pas prendre cette étude comme une contrainte financière supplémentaire pour le client, mais comme une véritable assistance à la réussite de son projet et dans le respect de ses intérêts. 

 


Evolution de la règlementation, quels vont être les changements ?

La prochaine règlementation sera environnementale, appelée RE 2020, elle sera applicable à partir du 1er janvier 2022, date de dépôt de permis de construire faisant foi.

Elle ne va pas révolutionner fondamentalement la méthode de calcul actuelle, mais on s'attend à un niveau d'exigence supérieur d'environ 20% par rapport à aujourd'hui.

Elle portera également un intérêt beaucoup plus important sur le confort d'été, ce qui est une bonne chose.

Enfin, la grande nouveauté sera de prendre en compte le bilan carbone de la construction sur sa durée de vie (de la fabrication des matériaux à leur recyclage).

On pourra en parler un peu plus en détail lors d'un prochain entretien si vous le souhaitez. 

Un exemple de fiche de synthèse RT 2012 remise aux clients avant le dépôt de Permis de Construire.